Comment réussir la plaquette de présentation de votre société ?

Plaquette Alur

1primedoc, votre imprimeur à Bordeaux, vous précise au sein de cet article toutes les étapes nécessaires pour réussir à coup sûr la plaquette de présentation de votre société. Bonne lecture !

 

Définir sa cible

Tout d’abord, définissez le public à qui vous allez remettre votre plaquette : voulez-vous distribuer cette plaquette un peu comme un flyer c’est-à-dire l’imprimer en un grand nombre d’exemplaires et inonder vos prospects ? Ou souhaitez-vous distribuer une plaquette de prestige pour vos prospects ciblés.

 

Trouver le bon format

Certes, des formats inusités tels que 18 X 23 ou 12 cm X 30 cm ou tout autre format qui ne se rencontre que très rarement, vont vous démarquer par rapport à la concurrence. Mais n’oubliez pas une chose : quand votre prospect rangera votre brochure en mode vertical dans ses dossiers suspendus parmi d’autres brochures d’un format DIN et très souvent 21 X 29,7 cm et si la hauteur de votre plaquette est trop grande elle ressortira de la pile des autres plaquettes et cela ne plaira pas à votre prospect, soit elle sera plus petite que les autres et ne sera plus visible. Un choix cornélien….

 

Quel contenu publier dans votre plaquette ?

Le contenu d’une plaquette est très important ; ne soyez pas trop technique car votre lecteur doit pouvoir comprendre 100 % de ce que vous lui expliquez. Un texte concis, aéré, avec un caractère moderne et facile à lire donnera une impression de légèreté et d’une grande accessibilité à votre plaquette. La rédaction doit être faite dans un français grammatical et orthographique impeccable. Pas de phrases lourdes, pas trop de césures entre les mots, des paragraphes bien définis et une vulgarisation des termes employés afin que la lecture soit simple et efficace.

 

Combien de pages pour votre plaquette ?

Évidemment cela dépend du contenu, des photos et illustrations que vous voulez publier. Trop de pages fatiguent le lecteur et dans 9 cas sur 10, celui-ci ne va pas au bout d’une lecture trop longue. Vous devez donc aller à l’essentiel, avec des photos et des illustrations en rapport direct avec le sens de vos écrits.

 

Quelles photos ou illustrations ?

Un proverbe dit : « un dessin vaut mieux que 1000 mots » c’est pourquoi vos photos doivent être de très bonne qualité (ne pas hésiter à faire appel à un photographe professionnel) et vos illustrations également doivent être réalisées par un graphiste confirmé. Attention, une plaquette c’est comme une chaîne hi-fi, si votre platine est au top, que votre amplificateur est de très bonne qualité mais par contre que vos enceintes sont de mauvaise qualité, le son sera donc déplorable. C’est la même chose pour une plaquette. Tous les éléments constituant une plaquette doivent être d’égale qualité. Les photos téléchargées sur Internet outre le copyright sont souvent de mauvaise qualité. Même si vous pensez être un bon photographe, il vous faudra peut-être plus de 300 photos pour en trouver une qui tienne la route.

 

Combien d’exemplaires imprimer ?

En imprimerie, plus vous tirez un grand nombre d’exemplaires plus le prix unitaire descend. Si vous choisissez une plaquette simple sans pelliculage ou vernis sélectif, les frais fixes ne seront pas exorbitants, et s’il ne vous faut que 500 exemplaires, le prix sera acceptable. Par contre, si vous voulez une plaquette de prestige avec pelliculage mat ou « Soft touch » avec un vernis sélectif, ou une découpe spécifique, les frais fixes seront alors très importants. C’est pourquoi pour « absorber » ces frais fixes, il faudra donc imprimer une quantité non négligeable de plaquette. Tout dépend comme je l’ai dit plus haut de la distribution que vous voulez faire de votre plaquette.

reussir sa plaquette de presentation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

307d15aca38f8f4fa895c0fe6890f1132222222