Pourquoi l’invention de l’imprimerie est une révolution ?

une machine datant de l'invention de l'imprimerie

L’imprimerie fut l’une des plus grosses évolutions de l’Humanité. Elle a permis la diffusion de plein d’informations et l’accès à la culture. Les Chinois ont inventé le papier en 105. Quant à Gutenberg, il a réalisé sa première impression en 1455 en optimisant les méthodes jusqu’alors employées.

L’imprimerie, une révolution culturelle

Originaire d’Allemagne, Johannes Gutenberg met en place rapidement l’imprimerie dans son pays et par la suite, en Europe. À la fin du XVème siècle, environ 12 millions de livres ont été imprimés.
À l’époque très peu de personnes savaient lire, l’impression a donc permis une meilleure accessibilité à l’éducation, mais aussi à la religion. L’apprentissage de la lecture s’est répandu grâce à l’invention de l’imprimerie.

La diffusion des idées humanistes

À la Renaissance, de nombreuses idées ont été transmises grâce à la publication. Les écrivains et les humanistes partagent leurs savoirs, confrontent leurs opinions et modifient peu à peu la façon de penser du peuple.
L’imprimerie a permis de diffuser beaucoup plus rapidement les idées humanistes, mais aussi de toucher une cible large. Les livres ne sont plus seulement un support de méditation.
L’imprimerie a changé la façon de penser du peuple.

Unification de la langue nationale grâce à l’imprimerie

L’impression facilite la détermination d’une langue nationale officielle dans un pays où les langues locales sont multiples (breton, alsacien…). Ce choix de la langue développe le sentiment patriote chez les Français et facilite les échanges commerciaux entre les différentes régions.
Elle permet aussi de relater aux contemporains et aux générations futures les faits marquants de l’époque.

La diffusion rapide de la Réforme

L’impact de l’imprimerie peut s’illustrer avec un exemple : la Réforme. Ce mouvement d’origine protestante avait pour objectif un retour au « vrai » christianisme. Leurs idées sont partagées massivement à travers l’Europe grâce au papier. À la fin de cette révolution, on aboutit à la séparation de l’Église catholique romaine et l’Église protestante.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0d56480eb15f1e900278dba87ce73ce7GGGGGGGGGGGGGGGGGGGGG