L’évolution de l’imprimerie à Bordeaux

Bordeaux 1primédoc

Bordeaux est souvent qualifiée de « perle d’Aquitaine », mais elle traine encore aujourd’hui le surnom de « belle endormie » en référence à son centre ville historique et à ses monuments qui n’étaient, auparavant, pas suffisamment mis en valeur. Pourtant, Bordeaux s’est « réveillée » depuis maintenant plusieurs années et, en juin 2007, une partie de la ville, le port de la Lune, a été classée au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco pour l’ensemble urbain exceptionnel qu’elle représente. Elle mérite d’autant moins ce surnom que son aire urbaine est parmi les plus attractives de France avec une croissance d’environ 200 000 habitants en 9 ans.
La ville est connue dans le monde entier pour son vignoble, surtout depuis le XVIIIe siècle, qui fut un véritable âge d’or.

J’aime cette ville à la fois moderne et ancienne. Elle a su évoluer au fil des temps.  Un peu comme l’imprimerie. Où est-il le temps de Gutenberg, l’époque où il fallait développer les photos dans le révélateur et quand le noir était arrivé à 95 % plonger la simili dans le fixateur. C’était la Belle Époque où la qualité du travail l’emportait sur la production. On détourait les photos à la gouache, on  faisait des masques , des doubles copies, des triples copies et à la fin on passait  en positif et le film était prêt à copier par l’imprimeur. Et puis l’électronique  a tout révolutionné. Des métiers comme  chromiste,  copiste, photograveur, essayiste, ont complètement disparu avec l’avènement du numérique.

Aujourd’hui, être mono production est un risque  difficile à prendre. Un client n’a pas besoin que de cartes de visite ou que de têtes de lettre. Vous devez pouvoir lui proposer plusieurs styles impression, car pour communiquer, vos clients ont besoin de différents types de supports. support publicitaire, signalétique, vêtements à votre effigie etc.

Aujourd’hui, être une imprimerie à Bordeaux, requiert une connaissance parfaite de tous les types d’impression. 1primédoc l’a compris.

 

Comments are closed.

d6ceaa2d5eed01cbdf7c8edf55faca69=